La ponceuse excentrique, mais qui est-elle vraiment ?

Indispensable pour les travaux de rénovation chez soi, une ponceuse excentrique fonctionne à la fois comme celle  qui est orbitale et comme celle qui est vibrante. Outre son plateau rond et tournant qui garantis un ponçage net quelle que soit la forme de la surface, elle est munie de papier de verre qui lui permet de varier les plans à poncer allant des matières plus fragiles aux plus dures. Ainsi, elle peut servir à une variété de tâches liées au ponçage.

La machine qu’il faut pour des surfaces diverses

Le plateau circulaire qui caractérise la ponceuse excentrique favorise son efficacité sur les grandes surfaces et sur toutes les formes de plan de travail. Il suffit de changer le disque suivant la zone à poncer pour avoir un rendu plus affiné sur un espace bombé, plat ou incurvé. Son principe consiste à faire tourner le ponçage autour de lui-même tout en offrant une bonne couverture. Toutefois, l’appareil ne convient pas pour poncer des angles. En tout cas, la  » précision  » est le plus grand de ses atouts grâce à son moteur pouvant tourner jusqu’à 15 000 tours/minutes, à sa maniabilité et à sa légèreté. Avec un ponçage de 90 mm à 225 mm de diamètre, elle pèse entre 900 g et 3,5 kg et certains modèles sont dotés de 2 poignées.

L’outil approprié pour tout type de surface

Cette machine est, en effet, destinée à simplifier le ponçage des poutres, des plafonds ou des volets. Si la ponceuse excentrique est plus utilisée pour les matériaux en bois, on fait appel également à cet appareil pour le ponçage du métal, du PVC et même du marbre. Comme elle peut être utilisée autant sur une zone fragile que sur une partie résistante, le choix des abrasifs est un élément à considérer lors de son achat. Pour ce qui est de l’utilisation, il faut éviter de la démarrer à l’air avant de l’appliquer sur une surface délicate. C’est une pratique plutôt recommandée pour celle qui est plus coriace. Le choix de la taille des grains ne s’applique pas que par rapport à la matière.

L’appareil à multiples fonctions

Une ponceuse excentrique est l’allié idéal pour fignoler ou pour réparer une partie d’un mur ou d’un meuble avant de la peindre. Outre sa fonction qui permet d’éliminer les débris de peinture, elle assure le polissage tout en ne manquant pas d’intervenir dans la finition. En effet, elle redonne de l’éclat à un objet ancien et poussiéreux. Au-delà d’un lustrage à l’aide d’un disque ou d’un polissage par une mousse, avec un abrasif 60 à 80, elle prend la fonction de dégrossissage tandis qu’avec celui 100 à 120, il s’agit d’une semi-finition. Ainsi, en optant pour un papier de verre fin de 160 à 240, il est question de finition et d’enjolivure. Pour avoir un résultat plus homogène, l’appareil doit être tenu de façon ferme.

Où acheter un outillage de qualité professionnelle sur internet ?
Comment bien choisir une scie ?